Pages

lundi 23 avril 2018

Demain commence le salon Pour l'Amour du Fil à Nantes ! La délégation France Patchwork sera présente sur un joli stand. En attendant le rush qui va durer 5 jours (!), j'ai continué un peu à travailler sur les bandes improvisées.
Avec les bandes teintes avec des plantes, et que je trouvais un peu pâles, j'ai utilisé un tissu bleu soutenu, mais pas teint à l'indigo... Je trouve que cela s'assortit bien quand même :

Ce n'est que le top... Je n'ai pas encore décidé du quilting (qui sera machine de toute façon) et j'ai déjà préparé le sandwich. maintenant yapluka ! J'ai une petite idée, mais peut-être en aurais-je davantage après le salon.

L'utilisation de la deuxième série de bandes m'a été inspirée par mon jardin. Je trouvais que les couleurs s'apparentaient à celles de mes tulipes.

Aussi, avant même d'avoir terminé, j'ai décidé que mon ouvrage s'appellerait "tulipes", même si les formes n'ont qu'une lointaine ressemblance avec les fleurs...

J'ai cousu des "cercles"  improvisés, et cela va me servir pour le défi cercles dans le groupe facebook Quilt Contemporain et art Textile.
Là aussi, j'ai déjà ma petite idée pour le quilting, mais il va falloir que je creuse encore un peu.
En général, pour faire des essais, j'imprime des photos du patch, et je fais des tracés au crayon pour voir le rendu. C'est une méthode que je trouve très intéressante.


samedi 14 avril 2018

ce que j'ai ramené d'Inde

L'Inde commence à s'éloigner un peu, aussi me suis-je dépêchée de finir mes récits personnels et de revoir encore une fois mes photos. Aujourd'hui, je vais vous montrer les différentes petites choses que j'ai ramenées.
Déjà, j'ai acheté 5m de coton khadi blanc, donc non photographiable, ainsi que 5 m d'un autre coton toujours blanc... J'ai aussi acheté quelques fils lors de nos séances de broderie. Je ne me suis pas précipitée sur les rubans, perles et autres paillettes dont je ne servirai jamais.

 Depuis un village de teinturiers, où nous avons pratiqué l'impression à la planche, j'ai acheté ce joli tissu dont je ferai (peut-être) une tunique :

J'ai bien aimé le jaune qui transparaît sous le bleu...

En Inde, j'ai toujours été tentée par les tuniques ! Les femmes en portent beaucoup, seulement plus longues que chez nous. En plus c'est tellement confortable, avec un legging par exemple...
Dans un petit village où nous avions repéré plein de boutiques de tissus, j'ai acheté un kit pour fabriquer tout un ensemble dans des imprimés assortis : c'est-à-dire la tunique, le pantalon et l'étole.


Juste drapé sur mon mannequin, ça rend pas mal... cependant, je ne sais pas si le "total look " serait approprié par ici. A défaut je peux toujours utiliser le tissu dans des patchs.

A part ça, je me suis fait faire une tunique à ma taille dans un tissu que j'avais choisi (moins clinquant que ce qui était déjà tout fait) et avec le modèle que je voulais... commandé en fin de matinée et livré tout fait à l'hôtel le soir même ! Et comme ça j'ai même pu la porter pendant mon séjour.

J'ai aussi acquis quelques tampons en bois.

Nous avons fait plusieurs ateliers textiles.
D'abord, un atelier de broderie indienne au crochet ; ce n'est pas évident à manier, le crochet étant très fin. Heureusement que nos professeurs travaillaient (très) vite et bien, et ont pu nous aider à terminer nos ouvrages. Si cela n'avait tenu qu'à moi, il m'aurait fallu quelques jours de plus pour l'achever...


Nous avons eu également une matinée de broderie Sham. C'est une broderie en relief, très spectaculaire. Nous avions déjà rencontré ces brodeurs lors du dernier salon Pour l'Amour de Fil à Nantes.
Là encore, le manque d'habitude pour moi de broder avec un métier m'a handicapé, mais la broderie avec une aiguille nous est quand même plus naturelle. Encore une fois, heureusement que nous avons eu un peu d'aide...



Lors de la visite du musée Anokhi à Jaïpur nous avons fait une initiation à l'impression à la planche. Avec les teintures et les tampons mis à disposition nous avons imprimé chacun un carré de tissu (taille bandana).
C'était très amusant, mis nous sommes restés un peu sur notre faim, et tout n'a pas été bien pensé. Je vois par exemple que les petites silhouettes féminines que j'ai mises, seront à l'envers si je mets le bandana autour du cou...

Le lendemain, lors de visite du village de teinturiers, nous avons 2 m de tissu à notre disposition ! On pourrait en faire un foulard... Je n'ai pas raisonné de cette façon et j'ai fait plusieurs parties (dont je ne sais pas quoi faire pour le moment). En plus je pense qu'il était plus sympa de faire tourner les blocs de bois que nous avions.
D'abord un carré avec des bordures (pas toutes réussies), puis impression d'un motif fleuri en essayant d'aligner les blocs. Ca pourrait faire un foulard carré. Comme on ne pouvait pas faire de superpositions pour les couleurs, j'imagine que je pourrais colorier certains éléments avec mes crayons aquarellables.
Drapé sur le mannequin... pas mal.

Je trouve même que je n'ai pas trop raté l'angle de ma bordure. Il y a une technique pour faire le biseau ! Je verrais bien quelques couleurs sur les pétales de fleurs.
De plus, j'ai presque réussi à éviter les bavures, ce qui n'était pas gagné, puisqu'il n'y avait pas de tissu d'essai... Il a fallu se lancer sans filet sur notre beau tissu !

Ensuite, je me suis lâchée avec différents blocs sans rapport les uns avec les autres :


 J'ai même essayé un effet d'ombre sur une ligne... Ce n'est pas encore ça, mais l'idée est là, je développerai plus tard.

 Et une combinaison de 2 motifs...

J'aurais bien continué toute la journée, et sur une bien plus grande quantité de tissu. mais cela m'ouvre de nouveaux horizons et peut-être des velléités de lino-gravure.

dimanche 8 avril 2018

2 débuts de je ne sais pas encore...

Je suis toujours sur mon compte rendu perso de mon voyage en Inde, mais je ne suis pas au bout. Ce n'est pas destiné à être lu, mais juste pour moi. Cependant, je reprends toutes mes photos pour bien suivre les différents lieux visités, les activités, les hôtels un peu particuliers, etc... Je ne suis pas encore arrivée aux ateliers textiles, mais je ferai un petit article à ce sujet... avec des photos !
En attendant, j'étais en manque de machine à coudre !!! Je me suis donc re-penchée sur la technique du quilt improvisationnel et j'ai commencé 2 projets en même temps. Pour le premier, je sais à peu près dans quelle direction je veux aller, mais il me manque des couleurs.


Les couleurs sont quand même un peu moins vives que ça... Le rose a pris le pas sur le reste.

Donc, en attendant que les tissus sortent des bocaux et sèchent, j'ai entrepris autre chose. En regardant dans mes différents boîtes, j'ai retrouvé des tissus que j'avais teints avec des plantes... il y a très longtemps. Les couleurs n'ont pas toutes bien vieilli, mais ce n'est pas très grave.






Je commence à avoir quelques petites idées, mais là, il va me falloir un tissu de fond.
Je vais laisser passer une nuit avant de réfléchir à la suite de mon petit ouvrage.

Samedi dernier, nous avions une JA au cours de laquelle nous avons appris la technique de la broderie Kogin. J'ai bien aimé, et les adhérentes aussi, même si à force de compter, on a un peu les yeux qui se croisent..

 

 Le kit proposé permettait de faire une écharpe complète avec sa doublure.



samedi 24 mars 2018

les couleurs de l'Inde

Rentrée depuis lundi soir d'un voyage de 15 jours en Inde, je récupère lentement. J'ai commencé à trier un peu de photos, mais le nombre est assez impressionnant. Le voyage était à thème textile, nous avons fait de la broderie indienne, de la broderie sham, des impressions avec des tampons en bois ; j'en parlerai une autre fois.
Ce qui m'a surtout impressionnée, en dehors des bâtiments dont certains sont sublimes, ce sont les vêtements des femmes : que de couleurs !
Aujourd'hui, je vous montre uniquement des photos de femmes, souvent prises "au vol" ou même par la vitre du car. J'ai volontairement laissé le cadrage tel qu'il est, pour apprécier le contexte.



















Ce qui est frappant, ce sont toutes ces couleurs vives ! Que les femmes soient aisées ou qu'elles passent le balai dans la rue, toutes portent ces tenues très colorées. En plus, elles sont très souriantes !

jeudi 1 mars 2018

J'ai commencé à explorer un peu le livre de Rayna Gilman "create your own improv quilts", et ça m'a bien plu : pas d'idée préconçue, des tissus coupés à la règle ou non, et on se lance ! C'est fait pour moi, même s'il n'est pas évident d'obtenir quelque chose de cohérent. Il faudra que j'y revienne, mais de toute façon je fais un stage avec l'auteur cet été ! Je pense cependant qu'il est bien d'avoir quelques idées sur son fonctionnement.
Voilà ce qu'ont donné 2 jours de travail :

Les couleurs ne sont pas très fidèles : le vert est plus lumineux, sinon il y du beige et du violet et aussi une touche de magenta pour réveiller tout ça. J'ai utilisé des tissus que j'avais teints cet été, mais dès qu'il fera meilleur il va falloir que je renouvelle mon stock. Le choix commence à être mince. J'aime mieux teindre quand je peux tout mettre dans le jardin, ça fait moins de cochonneries dans la maison, et en plus la chaleur est gratuite et améliore la teinture !
Les dimensions sont de 67 x 67 cm, et le quilting machine fait avec des lignes droites dans 2 directions perpendiculaires, sans jamais se croiser.
En tout cas l'expérience est à renouveler, il y a encore plein d'exercices dans le bouquin...

J'ai aussi profité de ces jours pluvieux, puis très froids, pour expérimenter avec mon petit métier à tisser. Je voulais savoir si je pourrais tisser des pièces plus longues que le métier lui-même, en tournant la chaîne sur les bouts. Je pensais à une écharpe, par exemple. Je me suis attaquée à  une ceinture pour commencer (petite joueuse, n'est-ce pas ?) :

Elle va très bien sur mon mannequin ! Sur moi, elle se croise un peu moins... Il faudra que je lui trouve un système d'attache, je vais creuser l'idée.
Là encore, j'ai utilisé un fil teint par mes soins, il a ? années, retrouvé dans une boîte où je cherchais tout autre chose. C'était de la teinture végétale, verge d'or, je pense, et garance, sur le même fil. Du coup les rayures sont "automatiques" et c'est bien pratique !

samedi 10 février 2018

J'ai un peu "oeuvré" ces derniers jours... En faisant quelques achats chez Mr Bricolage, je suis tombée sur un petit cadre à tisser, le genre qu'on utilise avec les enfants. Il y a longtemps que j'avais lorgné cette sorte d'outil, et après Noël, on en trouve de temps en temps.
Je me suis aussitôt mise à l'ouvrage, avec l'aide d'un livre emprunté à la médiathèque : Tissages insolites de Claude Acker. Après un petit essai sans intérêt, j'ai commis ma première "oeuvre" !

Pour le cas où vous ne reconnaîtriez pas : c'est un personnage, avec de grands cheveux. C'est un tissage de papier journal sur fil de fer. J'espérais qu'il tiendrait debout, mais il est trop lourd par rapport à la taille des "pieds". J'ai voulu utiliser presque toute la hauteur du cadre, et du coup, il ne restait plus assez de fil de fer à tordre. Il y a peut-être moyen de bidouiller quelque chose, mais suspendu, il n'est pas mal non plus.

Cette semaine, nous avions une journée amitié, la première organisée par la nouvelle équipe. Avec la proximité du carnaval, nous avions décidé d'avancer masquées. J'avais préparé 2 exemplaires :


Bon, ce n'est pas du grand art, et ce n'est pas évident de faire coller les bandes de tissu sur les masques en plastique un peu mou. Pour le 2ème, j'ai utilisé des bandes plus fines, ça marche mieux.

Le jardin commence à avoir des allures de printemps. c'est vrai que la semaine dernière a été un peu froide, mais il suffirait de presque rien pour que toutes les fleurs sortent :




En prévision de mon prochain départ au soleil, j'ai eu des envies de couture. J'avais acheté du voile de coton, au début de l'hiver, en vue de faire quelques foulards... En définitive, j'en ai fait une tunique à l'aide d'un patron trouvé sur le web.


Le voici sur mon mannequin ! Par contre, le voile blanc est quand même très transparent. donc, je me suis lancée dans la teinture : je voulais une couleur un peu brique.

J'ai mélangé de la teinture rouge pompier et du camel, et j'ai utilisé du color magnet.

C'est un peu moins pâle que sur les photos, et j'ai réussi à obtenir à peu près ce que je voulais.

lundi 29 janvier 2018

Depuis que j'ai mes nouveaux livres sur l'improvisation, j'ai fait quelques essais avec des chutes. C'est très addictif de couper, coudre, re-couper...

Ce n'est pas très grand (43 x 50 cm), mais j'aime bien le rendu de cette petite pièce d'étude. Ce sont des chutes d'un autre projet en cours, que je montrerai plus tard. La technique et ses variantes mérite d'être approfondie.

Hier je suis allée au salon Fils Croisés à Cholet, où exposaient, entre autres, 2 adhérentes de notre délégation France Patchwork. Donc, honneur à elles !
Claudine Janik

Françoise Grall
Claudine fait des décolorations magnifiques, de vrais tableaux abstraits, et Françoise, grande spécialiste de la teinture végétale, maîtrise parfaitement aussi le fer à souder pour rendre les peintures écaillées sur de vieux bateaux.

A cause du temps pluvieux, je ne peux pas trop aller dans le jardin qui aurait besoin d'un grand nettoyage ! Par ce temps doux et pluvieux, les (mauvaises) herbes prolifèrent. Cependant quelques petites fleurs commencent vaillamment à sortir.

C'est la première fois que j'ai des perce-neige, et je ne sais pas comment ils sont venus là...  Mais j'apprécie d'autant plus la surprise !